mardi 7 mars 2017

Rêve

RÊVE!
Dans la nuit du 6 mars, un rêve assez court mais très parlant en significations, peut-être!
En effet, c’était un jour d’élections fédérales et j’ai dit à un ami : « C’est aujourd’hui que le Québec sort du cadre fédéral » Puis il y a eu une belle pièce musicale jouée par trois personnes dont un qui jouait une sorte de guitare originale. Et je ne me souviens plus du reste!
Ce matin, je commence une réflexion post onirique, ainsi : et si nous étions indépendants?! Quelle sorte de Constitution aurions-nous? Quelles sortes de relations internationales aurions-nous? Quelle serait notre comportement avec l’énergie. Que seraient nos relations inter-régionales? L’état de la langue française? Que deviendrait l’indice du bonheur? Comment transformerions-nous la société de consommation? Nous aurions 50 milliards de dollars de plus à ajouter au budget du Québec. On s’en servirait comment? Et la santé, on fait quoi en rapport avec l’épidémie invisible de maladies chroniques causée par l’environnement dégradé? De quel genre de système d’éducation on veut? Les aîné€s pourraient-ils, elles avoir droit à de l’éducation permanente gratuite à quel que niveau que ce soit?
Les soins dentaires gratuits?
C’est très bien d’imaginer par anticipation la sorte de société idéale qu’on veut, que ce soit dans le cadre fédéral ou hors de ce cadre.
On est prêts!

dimanche 5 mars 2017

" Boire" local sans pétrole

http://www.lapresse.ca/actualites/environnement/201703/05/01-5075727-gaz-de-schiste-les-ecologistes-preparent-un-blitz.php

vendredi 3 mars 2017

Pétition pour les bébés.

https://www.change.org/p/candidats-%C3%A0-l-%C3%A9lection-pr%C3%A9sidentielle-2017-aucun-bebe-ne-doit-naitre-pre-pollue

jeudi 2 mars 2017

Guide de transition énergétique

http://transitionnetwork.org/wp-content/uploads/2017/02/The-Essential-Guide-to-Doing-Transition.-Le-Guide-Essentiel-de-la-Transition..compressed.pdf

mercredi 1 mars 2017

La tradition est périmée, désuète, obsolète.

La tradition est périmée, désuète, obsolète.
                                               Qui a dit cela?
-         Abdennour Bidar, philosophe.
-         Buckminster Fuller, scientiste-artiste-poète.
-         André Moreau, philosophe
-         Roderic Gorney, psychiatre futuriste
                                   Enjamber la tradition comment?
-         Bidar : Créons un projet de civilisation, qui met de l’avant l’humain créateur; ce sera une révolution spirituelle fraternelle.
-         Fuller : Il y a assez de ressources pour tout le monde. Créons le «  succès de l’Humanité » pacifiquement, joyeusement, écologiquement. J’ai un plan.
-         Moreau : Constitutions une Humanité Êtrique et au nom du goût de soi, inventons-nous chacun€ une identité radicale êtrique.

-         Gorney : nous avions des stratégies pour nous adapter à la rareté depuis la nuit des temps; aujourd’hui, l’abondance universelle et la paix sont possibles mais il faut se donner des stratégies nouvelles par anticipation et imagination : se donner un sens de l’identité, de l’estime de soi, une définition nouvelle de l’amour, du travail, du jeu, de la spiritualité, afin de nous donner la force de se construire ce monde. 01-03-2017


Fiou! Il y a de la " suite" dans les idées pour la suite du monde!

Fiou, il y a de la “ suite” dans les idées, pour la suite du monde!
            En 1970, Buckminster Fuller est le premier qui a accouché d’une nouvelle Option pour l’Humanité, celle de la capacité de se donner une belle qualité de vie universelle, sans s’entretuer ni nuire à l’environnement pour y arriver.
            L’Option n’a pas encore été réalisée. Nous avons donc 45 ans de retard. Nous avons un problème de transfert de la connaissance, ce qui est un problème d’ergonomie.
            Pour ce scientiste-artiste-architecte-poète, la richesse, c’est l’énergie plus le savoir. L’énergie ne peut décroître, le savoir ne peut que s’accroître, donc la richesse augmente toujours.
            Pour lui, aussi, l’Univers au complet est technologie.
            Il favorisait l’automation totale et l’humain assumant sa vocation anti-entropique, recevrait une bourse à vie pour étudier ce qu’il aime.
            Il avait inventé une nouvelle carte géographique, nommée «  dymaxion map » qui montre la terre comme une île entourée d’un océan d’air et d’eau. Sur cette carte, il a fait le design d’un réseau mondial de transport d’électricité. Il n’y aurait pas beaucoup plus de connexions que maintenant. La première se ferait au détroit de Béring. Une fois réalisé, le réseau serait à l’avantage de tout le monde et au désavantage d’aucun. L’hémisphère au repos, la nuit, écoulerait son surplus d’électricité à l’hémisphère en activité.
            Une fois construit, Fuller envisageait la transition du système de comptabilité basé sur l’argent à un nouveau système basé sur l’énergie. Puisqu’elle est abondante et inexhaustible, nous serions tous riches.
            Il est décédé en 1983.
            J’ai constaté qu’une nouvelle génération prend la relève, a de la suite dans les idées, pour la suite du monde.
            En effet, Idris Aberkane et Gunter Pauli sont des leaders à l’avant-garde de la nouvelle vague, qui à la fois convergent  avec le grand-père du futur que Fuller était, pour beaucoup de gens, et divergent aussi.
            Voyons :
            Convergence :  Ils ont la même conception de la richesse, ai-je remarqué. Idris Aberkane, par sa théorie de la connaissance voit la richesse et comment s’en servir. Il pense aussi que la nature est technologie, en décrivant la nouvelle science du biomimétisme. Gunter Pauli est l’homme d’affaires qui met en pratique le biomimétisme en économie.
            Divergences : Ils optent pour le plein emploi et conservent l’argent. C’est leur monde, bravo!
Références :

-         01-03-2017

lundi 27 février 2017

Moreau, Nietzsche et Fuller

Moreau, Nietzsche et Fuller.
            Dans son Traité sur la Globaldindividuation, le philosophe André Moreau rappelle que Nietzsche reconnaissait que la philosophie occidentale a toujours ignoré les questions de logement, de nourriture, de santé et de bien-être.
            Il a fallu attendre la fin du vingtième siècle pour que ces problèmes soient examinés en profondeur,..mais  par les non- philosophes : l’architecte William Mc Donough, le biologiste John Todd, le physicien Amory Lovins, l’ergonome Idris Aberkane, l’économiste Gunter Pauli , l’économiste Amartya Sen,  le scientiste-artiste multidisciplinaire Buckminster Fuller, le médecin Dominique Belpomme et l’épidémiologiste André Cicolella.
            Dans le cas de Fuller, il a un plan dont la mise en application résulterait en une belle qualité de vie pour 100% de l’Humanité et pour la planète hôtesse. Seulement 1.5% est au courant de cette nouvelle Option,  alors cela ne se fait pas systématiquement, et beaucoup trop lentement.
            C’est pourquoi les pauvreté ontologique, démocratique et physique demeurent.

            C’est en enclanchant la synergétique, la géométrie de la pensée ainsi que le droit des capacités( Amartya Sen)  que la réussite et le bonheur de l’humanité se manifesteront et s’installeront, mais avec l'éclairage de la personnalité infinie qui nous habite, cette grandeur que Moreau et Joyce ont magnifiée.